Le cloud hybride : tout ce que vous devez savoir !

Le cloud hybride : tout ce que vous devez savoir !

Après nous être intéressé à la sauvegarde externalisée, à la migration de données ou encore au cloud privé, nous allons nous pencher sur le sujet du cloud hybride sur le blog EXTER.

Qu’est ce que le cloud hybride ? Définition !

Un cloud hybride est un environnement de cloud computing qui utilise un mélange de services de cloud privé sur site et de cloud public tiers, avec une orchestration entre ces plateformes. Cela implique généralement une connexion fonctionnelle entre un centre de données sur site et un cloud public. La connexion peut également impliquer d’autres actifs privés ; notamment des périphériques ou d’autres clouds.

Quel est le principe de fonctionnement du cloud hybride ?

Dans un modèle de cloud hybride, les entreprises déploient des charges de travail dans des environnements informatiques privés ou des clouds publics. Ensuite, elles passent de l’un à l’autre en fonction de l’évolution des besoins et des coûts informatiques. Cela offre à l’entreprise une plus grande flexibilité et davantage d’options de déploiement de données. Une charge de travail de cloud hybride comprend les fonctions de réseau informatique, d’hébergement informatique et de service web d’une application.

Multi Cloud vs Hybrid Cloud

Bien que les termes soient parfois interchangeables, il existe des différences essentielles entre les modèles de cloud hybride et multi-cloud.

Un modèle de cloud hybride crée un environnement unique dans lequel on peut exploiter des ressources privées sur site et des ressources de cloud public, telles que celles proposées par AWS, Microsoft et Google. Un environnement multi-cloud se compose de deux ou plusieurs fournisseurs de clouds publics mais ne nécessite pas de composant privé ou sur site.

Le cloud hybride tout ce que vous devez savoir

Pourquoi choisir du cloud hybride ?

Ce modèle cloud computing permet à une organisation de déployer ses charges de travail les plus sensibles dans un cloud sur site et d’héberger des ressources moins critiques sur un fournisseur de cloud public tiers. Cette approche permet aux organisations de bénéficier du meilleur des deux modèles de cloud privé et public.

réseau cloud hybride

Les principaux avantages du cloud hybride sont les suivants :

Flexibilité du cloud hybride

Les entreprises travaillent avec différents types de données dans des environnements disparates et adaptent leur infrastructure. Une configuration de cloud hybride utilise des systèmes traditionnels ainsi que les dernières technologies de cloud ; sans engagement total envers un fournisseur. Les entreprises peuvent migrer les charges de travail vers et depuis leur infrastructure traditionnelle et le cloud public d’un fournisseur lorsque cela est nécessaire.

Gestion des coûts

Avec un cloud privé, les entreprises possèdent et exploitent l’infrastructure du datacenter. Ce qui nécessite des dépenses d’investissement et des coûts fixes importants. En revanche, les ressources et services du cloud public sont comptabilisés comme des dépenses variables et opérationnelles. Les utilisateurs de solutions de clouds hybrides peuvent choisir d’exécuter des charges de travail dans l’environnement qui leur semble le plus rentable.

Agilité et évolutivité du cloud hybride

Le cloud hybride offre plus d’options de ressources via un fournisseur de cloud public que via le centre de données physique d’une entreprise. Il est donc plus facile d’approvisionner, de déployer et de faire évoluer les ressources pour répondre aux pics de demande. Lorsque la demande dépasse la capacité du centre de données local, une société peut faire éclater l’application vers le cloud public pour accéder à une échelle et une capacité supplémentaires.

Résilience et interopérabilité du cloud hybride

Une entreprise peut exécuter des charges de travail de manière redondante dans des environnements privés et publics. Les composants d’une charge de travail peuvent également fonctionner dans les deux environnements et interopérer.

Conformité

Les entreprises des secteurs hautement réglementés doivent respecter des restrictions quant à l’endroit où les données peuvent résider. Ce qui signifie souvent qu’elles ne peuvent pas déplacer certaines charges de travail vers le cloud public ; les données de santé par exemple.

Avec une solution de cloud hybride, les entreprises peuvent conserver les données dans un environnement privé tout en exploitant les charges de travail dans le cloud ; ou elles peuvent exploiter les charges de travail dans un centre de données privé et déplacer les données vers et depuis le cloud public selon les besoins. Cela permet aux entreprises de respecter les exigences réglementaires tout en bénéficiant de l’élasticité du cloud.

Parmi les autres avantages de ce modèle cloud figurent la cohérence et la prise en charge d’une plus grande normalisation des pratiques de gestion informatique.

Besoin d’un cloud hybride ?
Un devis ?

Architecture et infrastructure de cloud hybride

La mise en place d’un cloud hybride nécessite trois composants principaux :

  • une plateforme publique d’infrastructure en tant que service ;
  • des ressources informatiques privées, telles qu’un datacenter ;
  • une connexion réseau adéquate aux environnements de cloud privé et public.

Mise en réseau du cloud hybride

Une connexion réseau solide est essentielle à la réussite d’une stratégie de cloud hybride. Il s’agit généralement d’un réseau étendu ou d’un service de réseau dédié pour une sécurité supplémentaire. Une entreprise doit constamment évaluer sa connexion et s’assurer qu’elle répond aux exigences de temps de fonctionnement spécifiées dans l’accord de niveau de service avec un fournisseur de cloud computing comme EXTER.

Intégration du cloud hybride

Une entreprise n’a pas de contrôle direct sur une architecture de cloud public. Cela signifie qu’une entreprise doit ajuster ses ressources et environnements pour les rendre compatibles avec les ressources, services et interfaces de programmation d’applications (API) de la plate-forme de cloud public qu’elle a choisie.

Cela nécessite la mise en œuvre d’un matériel adapté au sein du datacenter ; notamment des serveurs, du stockage, un réseau local et des équilibreurs de charge. Pour un arrangement hybride efficace, ces ressources et infrastructures sur site doivent pouvoir s’intégrer et interopérer avec les services et API du cloud public.

Il existe deux approches principales de l’intégration du cloud hybride :

Utiliser le cloud comme point d’hébergement des applications frontales, ou créer un pool de ressources élastiques unifié de fonctions de centre de données et de cloud. Considérez les questions suivantes pour déterminer la stratégie d’intégration qui vous convient le mieux :

  • Quelles sont les exigences d’intégration hybride complète de mon architecture ?
  • Quelles combinaisons de technologies répondent à mes besoins d’intégration ?
  • Quel est le style ou le modèle d’intégration le plus approprié pour mes cas d’utilisation ?
  • Où est-il judicieux de déployer ma plate-forme d’intégration ?

Plateformes de management de cloud hybride

L’architecture de cloud hybride construit traditionnellement une couche de virtualisation ou un hyperviseur au-dessus des infrastructures sur site pour créer et prendre en charge des machines virtuelles ; ainsi que des charges de travail de plus en plus basées sur des conteneurs.

Par-dessus, les équipes informatiques installent une couche logicielle de cloud privé, telle que VMware. Cela offre diverses fonctionnalités de cloud : accès en libre-service à des services tels que des instances de calcul ou de base de données, automatisation et orchestration, résilience et facturation. Cette couche est intégrée aux services et aux API des fournisseurs de clouds publics.

Une approche plus récente de l’architecture de cloud hybride implique que les fournisseurs de cloud public proposent des plates-formes de cloud hybride qui étendent les services de cloud public aux centres de données privés.

Cela signifie que tout est basé sur la même pile logicielle. Ces plateformes de cloud hybride connectent les ressources publiques et privées de différentes manières, mais elles intègrent souvent des technologies industrielles communes pour orchestrer les services basés sur des conteneurs.

Quelle est la différence entre cloud privé et public ?

Un modèle hybride se compose de composants de cloud public et de cloud privé.

Le modèle de cloud public s’appuie sur un fournisseur tiers pour obtenir des ressources informatiques à la demande ; telles que des machines virtuelles, des applications et du stockage, ainsi que des services tels que l’analyse de données, via Internet ou un réseau dédié. Les fournisseurs de cloud public hébergent les charges de travail et fournissent des services de cloud à plusieurs organisations.

Le modèle de cloud privé utilise généralement une architecture sur site. Soit dans le centre de données local d’une entreprise, soit dans une infrastructure physique distincte fournie par un tiers. Le cloud privé peut également être basé sur un logiciel de virtualisation. Quelle que soit l’approche spécifique du cloud privé, les entreprises ne partagent pas les ressources avec d’autres utilisateurs.

Il y a plusieurs compromis à prendre en compte entre le cloud privé et le cloud privé.

Structure de paiement

Le cloud public est facturé sur la base d’un modèle « pay-as-you-go » selon lequel les entreprises ne paient que pour la capacité qu’elles utilisent ; généralement sous forme de frais mensuels. Cependant, une entreprise qui configure mal ses charges de travail risque de sous-utiliser et de surpayer les services du cloud public. Par ailleurs, l’informatique sur site nécessite un investissement initial élevé et des coûts supplémentaires, principalement pour la maintenance.

Sécurité

Les utilisateurs de clouds privés sont entièrement responsables de la sécurisation de leurs environnements sur site. Mais ils ont également plus de contrôle sur les données et charges de travail sensibles qui résident dans l’infrastructure et les ressources de leur propre centre de données. Ils sont alors protégés derrière un pare-feu.

Les fournisseurs et les utilisateurs de clouds publics partagent la responsabilité concernant les mesures de sécurité à adopter. Le fournisseur assure généralement la sécurité de l’infrastructure elle-même. Tandis que les utilisateurs doivent sécuriser correctement les applications et les données au sein du cloud. Les utilisateurs du cloud public ont accès aux dernières compétences et aux derniers outils en matière de sécurité. Mais ils sont exposés aux erreurs de configuration, aux violations et aux autres risques liés à l’hébergement dans un environnement partagé sur l’internet public.

Disponibilité

Les fournisseurs de clouds publics offrent une disponibilité et une évolutivité élevées. Cependant, ils ne sont pas à l’abri de pannes qui entraînent une indisponibilité des services.

Parallèlement, le cloud privé présente ses propres risques en matière de disponibilité. Le matériel sur site peut tomber en panne et nécessiter une maintenance, et tout environnement physique est soumis aux effets des catastrophes naturelles ; telles que les inondations ou les incendies.

Les entreprises qui envisagent une approche hybride doivent réfléchir à la manière dont elles déplaceront les charges de travail entre les clouds privés et publics. Les stratégies de migration vers le cloud hybride comprennent le lift and shift, le refactoring et le redesign.

Solutions et exemples d’utilisation du cloud hybride

Avant de mettre en œuvre la technologie, examinez les cas d’utilisation courants du cloud hybride. L’objectif est de déterminer si cette approche correspond aux besoins informatiques de votre entreprise.

Transformation numérique

Les entreprises souhaitent souvent moderniser leur infrastructure informatique en adoptant le cloud public. Cependant, les applications héritées ou les facteurs de conformité peuvent empêcher une entreprise de fermer entièrement un centre de données privé. Le cloud hybride permet aux entreprises ayant des données et des types d’applications mixtes de migrer des parties de leur infrastructure informatique vers le cloud et de conserver certaines applications sur place.

Reprise après sinistre

Un cloud hybride aide les entreprises à répliquer les charges de travail sur site et à sauvegarder les données dans le cloud. Tout en limitant les temps d’arrêt. Cela fait généralement parti du plan de reprise d’activité informatique.

En cas de perturbation dans le centre de données, les charges de travail basculent vers l’environnement en cloud et fonctionnent correctement grâce aux ressources en cloud à la demande. Une mise en œuvre minutieuse est nécessaire pour éviter les problèmes de sauvegarde dans le cloud hybride ; tels que la consommation de bande passante et la complexité de gestion.

Développement et tests

Il est plus économique et plus rapide de développer et de tester des applications dans le cloud public. En effet, il n’est pas nécessaire d’acheter et de configurer du matériel physique sur site.

Traitement des données

Le cloud hybride offre à une entreprise la possibilité d’utiliser de puissants services de cloud public pour exécuter des requêtes analytiques périodiques sur des données stockées localement.

Charges de travail très changeantes

Le cloud hybride est particulièrement utile pour les charges de travail dynamiques ou hautement modifiables. Par exemple, un système transactionnel de saisie des commandes qui connaît des pics de demande saisonniers importants, donc de la puissance de calcul supplémentaire pendant les périodes de fortes demandes, est un bon candidat pour le cloud hybride. Cela offre des économies potentielles et substantielles.

Explorer un fournisseur de cloud

Certaines organisations utilisent une approche hybride pour évaluer une éventuelle migration vers le cloud public. Une équipe informatique peut expérimenter les outils de cloud à petite échelle et apprendre à travailler avec le fournisseur de cloud avant de s’engager dans une adoption complète du cloud public.

Les défis des services de cloud hybride

Malgré ces avantages, il faut tenir compte de certains défis liés aux solutions de cloud hybride.

Compatibilité

Les infrastructures sur site et dans le cloud public fonctionnent ensemble dans une approche de cloud hybride. Mais ils ne sont pas totalement compatibles et ne sont pas facilement synchronisés. Par exemple, le composant back-end du centre de données d’une application de cloud hybride ne peut pas répondre aussi rapidement que le composant frontal du cloud public. Cela entraîne des problèmes de latence et d’autres complexités.

Manipulation des données

Le placement et le déplacement inappropriés des données dans un cloud hybride peuvent créer des problèmes de sécurité et de coûts. Pour sécuriser les données en transit, cryptez tout le trafic. Placez les données dans l’environnement adéquat pour éviter de les déplacer entre les environnements de cloud et de déclencher des frais de réseau et de sortie de cloud. Assurez-vous que les charges de travail nécessaires résident dans le stockage en cloud public pour éviter les transferts inutiles et prévenir les pics de frais.

Gestion complexe des accès

L’authentification et l’autorisation sont parmi les plus grands défis de sécurité du cloud hybride. Les entreprises doivent adopter des protocoles centralisés pour accéder aux données dans les environnements de cloud privé et public. Utilisez des outils de gestion des identités et des accès et d’authentification unique, et attribuez des autorisations uniquement lorsque cela est nécessaire pour concentrer la gestion des accès au cloud hybride.

Manque de compétences

L’adoption du cloud hybride exige que les utilisateurs et le personnel informatique possèdent un ensemble spécifique de compétences techniques. L’expertise impliquée dans l’infrastructure et les services du cloud public diffère de celle d’un centre de données privé, et la courbe d’apprentissage pour combler ce déficit de compétences peut conduire à des erreurs humaines.

Maintenance du cloud computing privé

La composante « on-premises » ou « cloud privé » d’un cloud hybride nécessite des investissements, une maintenance et une expertise considérables. La mise en œuvre de logiciels supplémentaires tels que des bases de données, des systèmes d’assistance et d’autres outils peut compliquer davantage un cloud privé. Une bonne planification des données, des outils de sécurité pour le cloud public et un investissement dans la formation des employés et les certifications de cloud peuvent contribuer à faciliter l’adoption d’un cloud hybride. Exter peut également vous accompagner dans cette démarche de formation.

Gestion du cloud hybride

L’architecture de cloud hybride comprend plusieurs environnements et types de composants. La gestion du cloud hybride est donc une tâche complexe. Heureusement, il existe des stratégies et des outils qui permettent de résoudre les complications de la gestion hybride. Ils permettent aussi de créer une approche rationalisée entre les environnements.

Mettez en œuvre des pratiques de gestion du cloud hybride pour optimiser le contrôle de vos environnements. Par exemple, établissez une politique de gouvernance du cloud qui définit des processus standard pour les configurations de ressources, le contrôle d’accès et d’autres opérations importantes. Cela permettra de créer une approche cohérente et unifiée entre les différents composants de votre architecture hybride.

Centralisez le contrôle des ressources sur site et dans le cloud avec un ensemble d’outils de gestion du cloud hybride offrant des fonctionnalités telles que le contrôle des coûts et des performances, la sécurité, le reporting et l’analyse. Vous pouvez choisir parmi de nombreux outils de gestion de cloud hybride tiers.

Explorez et testez différentes fonctionnalités dans votre environnement pour choisir l’outil de gestion de cloud hybride qui convient à l’architecture hybride particulière de votre organisation.

Les outils d’infrastructure en code peuvent également aider à gérer le déploiement hybride.

Déployer votre environnement cloud hybride avec EXTER

Pour vos déploiements de cloud hybride, faites appel à un professionnel ! Les experts EXTER sont à votre écoute pour étudier les solutions de cloud hybride adaptées à vos besoins. Nous proposons une grande variété de technologies à déployer sur vos serveurs cloud sur site ou directement dans nos datacenters.

DEVIS EXTER GRATUIT
Recevez votre devis personnalisé dans la journée

Dites-nous ce qu'il vous faut, on s'occupe de tout !

Demander un devis
Related Posts