Qu’est-ce que la cybersécurité ?

Qu’est-ce que la cybersécurité ?

La cybersécurité est un enjeu majeur pour les entreprises. En 2023, EXTER et MUONA lancent un grande opération de sensibilisation de leurs clients afin de les aider à prévenir les incidents de sécurité, à détecter les intrusions et à répondre aux attaques. Des attaques informatiques qui peuvent avoir de graves conséquences sur leur activité ; quel que soit leur secteur d’activité.

La gestion des risques et la mise en place d’une véritable stratégie de cyber sécurité est devenu un enjeu de taille. Car, désormais, la question n’est pas de savoir si votre entreprise sera concernée par des soucis liés à la cybersécurité ; mais plutôt quand !

Qu’est-ce que la cybersécurité informatique ? Définition !

La cybersécurité est la pratique consistant à défendre les ordinateurs, les serveurs, les dispositifs mobiles, les systèmes électroniques, les réseaux informatiques et les données contre les attaques malveillantes. Elle est également connue sous le nom de sécurité des technologies de l’information ; ou de sécurité de l’information électronique.

 

audit de cybersécurité gratuit en ligne

Quel est le rôle de la cybersécurité en entreprise ?

Le terme s’applique à une variété de contextes : des entreprises à l’informatique mobile. Aussi, il peut être divisé en quelques catégories communes.

Cybersécurité et sécurité des réseaux

Dans un premier temps, la sécurité des réseaux consiste à protéger un réseau informatique contre les intrus. Qu’il s’agisse d’attaquants ciblés ou de logiciels malveillants opportunistes.

Cybersécurité et sécurité des applications

La sécurité des applications consiste à protéger les logiciels et les appareils contre les menaces. Une application compromise pourrait permettre d’accéder aux données qu’elle est censée protéger. Une sécurité efficace commence dès la phase de conception. Bien avant le déploiement d’un programme ou d’un dispositif.

Cybersécurité et sécurité de l’information

La sécurité de l’information protège l’intégrité et la confidentialité des données. Qu’elles soient stockées ou en transit.

Cybersécurité et sécurité opérationnelle

Ensuite, la sécurité opérationnelle comprend les processus et les décisions de manipulation et de protection des données. Les autorisations dont disposent les utilisateurs pour l’accès au réseau et les procédures qui déterminent comment et où les données peuvent être stockées ou partagées relèvent toutes de cette catégorie.

Cybersécurité et reprise après sinistre

La reprise après sinistre et la continuité des opérations définissent la manière dont une organisation réagit à un incident de cybersécurité ; ou à tout autre événement entraînant la perte d’activités ou de données. Les politiques de reprise après sinistre dictent la manière dont l’organisation rétablit ses opérations et ses informations pour retrouver la même capacité opérationnelle qu’avant l’événement. La continuité des activités est le plan sur lequel l’organisation se rabat lorsqu’elle tente de fonctionner sans certaines ressources.

Cybersécurité et formation des utilisateurs

La formation des utilisateurs finaux porte sur le facteur le plus imprévisible en matière de cybersécurité ; les personnes. N’importe qui peut introduire accidentellement un virus dans un système autrement sécurisé en ne respectant pas les bonnes pratiques de sécurité. Apprendre aux utilisateurs à supprimer les pièces jointes suspectes des courriels, à ne pas brancher des clés USB non identifiées et à suivre diverses autres leçons importantes est vital pour la sécurité de toute entreprise.

Vous l’aurez compris, l’importance de la cybersécurité n’est plus à démontrer. Son approche, ses principes de base et objectifs doivent être connus de tous au sein de l’entreprise. Une véritable stratégie de cybersécurité et la gestion des risques doivent désormais être central pour la protection des infrastructures critiques ; ainsi que pour la protection du patrimoine informationnel des sociétés.

Besoin d’informations pour la cybersécurité de votre entreprise  ?
Un devis ?

L’ampleur des cyber menaces sur internet

La cybermenace mondiale continue d’évoluer à un rythme rapide, avec un nombre croissant de violations de données chaque année. Un rapport de RiskBased Security a révélé qu’un nombre incroyable de 7,9 milliards d’enregistrements ont été exposés par des violations de données au cours des seuls neuf premiers mois de 2019. Ce chiffre représente plus du double (112 %) du nombre d’enregistrements exposés au cours de la même période en 2018.

Les services médicaux, les détaillants et les entités publiques ont connu le plus grand nombre de brèches, les criminels malveillants étant responsables de la plupart des incidents. Certains de ces secteurs sont plus attrayants pour les cybercriminels. Ces derniers collectent des données financières et médicales. Mais toutes les entreprises qui utilisent des réseaux peuvent être ciblées pour les données des clients, l’espionnage d’entreprise ou les attaques de clients.

L’ampleur de la cybermenace ne cessant de croître, l’International Data Corporation prévoit que les dépenses mondiales en solutions de cybersécurité atteindront 133,7 milliards de dollars d’ici 2022. Les gouvernements du monde entier ont réagi à la montée de la cybermenace en donnant des conseils pour aider les organisations à mettre en œuvre des pratiques de cybersécurité efficaces.

Cybersécurité : les différents types de cybermenaces

Les menaces contrées par la cyber-sécurité sont de trois ordres :

  • La cybercriminalité comprend des acteurs individuels ou des groupes qui ciblent des systèmes à des fins de gain financier ou pour causer des perturbations.
  • La cyber-attaque implique souvent la collecte d’informations pour des raisons politiques.
  • Le cyberterrorisme vise à saper les systèmes électroniques pour provoquer la panique ou la peur.

Alors, comment les acteurs malveillants prennent-ils le contrôle des systèmes informatiques ? Voici quelques méthodes courantes utilisées pour menacer la cybersécurité.

Logiciels malveillants ou malwares

Malware signifie « logiciel malveillant ». L’une des cybermenaces les plus courantes, le malware est un logiciel qu’un cybercriminel ou un pirate informatique a créé pour perturber ou endommager l’ordinateur d’un utilisateur. Souvent diffusés par le biais d’une pièce jointe non sollicitée ou d’un téléchargement d’apparence légitime, les logiciels malveillants peuvent être utilisés par les cybercriminels pour gagner de l’argent ; ou dans le cadre de cyberattaques à motivation politique.

Il existe plusieurs types de logiciels malveillants, dont les suivants :

  • Virus : Programme auto-réplicateur qui s’attache à un fichier propre et se propage dans un système informatique, infectant les fichiers avec un code malveillant.
  • Chevaux de Troie : Un type de logiciel malveillant qui est déguisé en logiciel légitime. Les cybercriminels incitent les utilisateurs à télécharger des chevaux de Troie sur leur ordinateur ; où ils causent des dommages ou collectent des données.
  • Logiciel espion : Programme qui enregistre secrètement les activités d’un utilisateur, afin que les cybercriminels puissent utiliser ces informations. Par exemple, un logiciel espion peut capturer les détails d’une carte de crédit.
  • Ransomware : Logiciel malveillant qui verrouille les fichiers et les données d’un utilisateur, avec la menace de les effacer si une rançon n’est pas payée.
  • Adware (logiciel publicitaire) : Logiciel publicitaire qui peut être utilisé pour diffuser des logiciels malveillants.
  • Botnets : Réseaux d’ordinateurs infectés par des logiciels malveillants que les cybercriminels utilisent pour effectuer des tâches en ligne sans l’autorisation de l’utilisateur.

Injection SQL

Une injection SQL (structured language query) est un type de cyberattaque utilisée pour prendre le contrôle d’une base de données ; et ainsi en voler les données. Les cybercriminels exploitent les vulnérabilités des applications axées sur les données pour insérer un code malveillant dans une base de données ; via une instruction SQL malveillante. Cela leur donne accès aux informations sensibles contenues dans la base de données.

Phishing

On parle de phishing lorsque des cybercriminels ciblent des victimes avec des e-mails qui semblent provenir d’une entreprise légitime et leur demandent des informations sensibles. Les attaques de phishing via les emails sont souvent utilisées pour inciter les gens à communiquer les données de leur carte de crédit et d’autres informations personnelles.

Attaque de l’homme du milieu

Une attaque de type « man-in-the-middle » est un type de cybermenace où un cybercriminel intercepte la communication entre deux personnes. L’objectif : voler des données. Par exemple, via un accès au réseau WiFi non sécurisé, un attaquant pourrait intercepter les données transmises par l’appareil de la victime et le réseau.

Attaque par déni de service (DDoS)

Une attaque par déni de service (DDoS) consiste pour les cybercriminels à empêcher un système informatique de répondre à des demandes légitimes en submergeant les réseaux et les serveurs de trafic. Le système est alors inutilisable, ce qui empêche une organisation de remplir ses fonctions vitales.

Besoin d’informations pour la cybersécurité de votre entreprise  ?
Un devis ?

Dernières cybermenaces et actualités sur la cybercriminalité

Quelles sont les dernières cybermenaces contre lesquelles les particuliers et les organisations doivent se prémunir ? Voici quelques-unes des cybermenaces les plus marquantes ces dernières années.

Logiciel malveillant Dridex

En décembre 2019, le ministère américain de la Justice (DoJ) a inculpé le chef d’un groupe cybercriminel organisé pour son rôle dans une attaque mondiale de logiciels malveillants Dridex. Cette campagne malveillante a affecté le public, le gouvernement, les infrastructures et les entreprises dans le monde entier.

Dridex est un cheval de Troie financier doté de diverses capacités. Touchant des victimes depuis 2014, il infecte les ordinateurs par le biais d’e-mails de phishing ; ou de logiciels malveillants existants. Capable de voler des mots de passe, des détails bancaires et des données personnelles qui peuvent être utilisés dans des transactions frauduleuses, il a causé des pertes financières massives s’élevant à des centaines de millions ; aux Etats Unis et dans le reste du monde.

Le logiciel malveillant Emotet

Fin 2019, le Centre australien de cybersécurité a mis en garde les organisations nationales contre une cybermenace mondiale généralisée provenant du malware Emotet.

Emotet est un cheval de Troie sophistiqué qui peut voler des données. Il peut également charger d’autres logiciels malveillants. Emotet prospère sur un mot de passe non sophistiqué : un rappel de l’importance de créer un mot de passe sécurisé pour se prémunir contre les cybermenaces.

Cybersécurité et protection de l’utilisateur final

La protection de l’utilisateur final ou la sécurité des terminaux est un aspect crucial de la cybersécurité. Après tout, c’est souvent un individu (l’utilisateur final) qui télécharge accidentellement un logiciel malveillant ou une autre forme de cybermenace sur son ordinateur de bureau ; son ordinateur portable ou son appareil mobile.

Internet des objets et cybersécurité

Il existe aujourd’hui plus de 24 milliards d’appareils actifs de l’internet des objets. L’internet des objets (IdO) est le réseau où les objets physiques sont connectés. Les gens ont commencé à s’inquiéter de la sécurité de l’IoT lorsque de plus en plus de dispositifs connectés se sont révélés vulnérables au piratage ; et on se sont de ce fait, retrouvé en une de l’actualité.

La cybersécurité dans l’IdO est confrontée à de nombreux défis. L’internet des objets est très hétérogène. Les objets connectés sont hétérogènes. Les données de l’IdO sont hétérogènes. Ainsi, le problème majeur des dispositifs IoT est qu’ils permettent à un individu ou à une entreprise de mener des cyberattaques nouvelles et différentes.

Les professionnels de la cybersécurité font souvent référence à ce fait en disant que l’IdO augmente la surface d’attaque. Une surface d’attaque plus large que les pirates peuvent exploiter. Les professionnels de la sécurité le savent et sont ceux qui aident à gérer les risques de sécurité qui en résultent. Les méthodes d’analyse des big data (BDA) pour la cybersécurité adoptent les technologies d’analyse des big data, de plus en plus pilotées par l’intelligence artificielle, pour résoudre les problèmes de cybersécurité liés.

Pourquoi choisir d’investir dans la cybersécurité ?

Alors, comment les mesures de cybersécurité protègent-elles les utilisateurs finaux et les systèmes ?

Tout d’abord, la cybersécurité s’appuie sur des protocoles cryptographiques pour chiffrer les courriers électroniques, les fichiers et autres données critiques. Cela permet non seulement de protéger les informations en transit ; mais aussi de se prémunir contre la perte ou le vol.

En outre, les logiciels de sécurité de l’utilisateur final analysent les ordinateurs à la recherche de codes malveillants. Ensuite, ils les mettent en quarantaine, puis les suppriment de la machine. Les programmes de sécurité peuvent même détecter et supprimer le code malveillant caché dans le registre de démarrage primaire. Ils sont conçus pour chiffrer ou effacer les données du disque dur de l’ordinateur.

Les protocoles de sécurité électronique se concentrent également sur la détection des logiciels malveillants en temps réel. Beaucoup utilisent l’analyse heuristique et comportementale pour surveiller le comportement d’un programme et de son code afin de se défendre contre les virus ou les chevaux de Troie qui changent de forme à chaque exécution ; logiciels malveillants polymorphes et métamorphes. Les programmes de sécurité peuvent confiner les programmes potentiellement malveillants dans une bulle virtuelle distincte du réseau de l’utilisateur pour analyser leur comportement ; et apprendre à mieux détecter les nouvelles infections.

Les programmes de sécurité continuent à développer de nouvelles défenses à mesure que les professionnels de la cybersécurité identifient de nouvelles menaces et de nouveaux moyens de les combattre. Pour tirer le meilleur parti des logiciels de sécurité de l’utilisateur final, les employés doivent être formés à leur utilisation. Il est essentiel de le maintenir en fonctionnement et de le mettre à jour fréquemment pour qu’il puisse protéger les utilisateurs contre les dernières cybermenaces.

Quelle différence entre cybersécurité ou sécurité des systèmes d’information ?

La cybersécurité ou sécurité des systèmes d’information est la protection des ordinateurs, des réseaux et des données contre les attaques.

La cybersécurité vise à empêcher les cyberattaques, à détecter les failles et à réparer les systèmes lorsqu’une attaque a lieu. La sécurité des systèmes d’information est une branche de la sécurité informatique qui se concentre sur la protection des réseaux et des ordinateurs contre les attaques. Pour une bonne stratégie de cybersécurité, ni l’une ni l’autre ne doivent être négligées.

Conseils de cybersécurité – protégez-vous contre les cyberattaques

Comment les entreprises et les particuliers peuvent-ils se prémunir contre les cybermenaces ? Voici nos principaux conseils de cybersécurité :

  • Mettez à jour vos logiciels et votre système d’exploitation : vous bénéficiez ainsi des derniers correctifs de sécurité.
  • Utilisez un logiciel antivirus professionnel : les solutions de sécurité détectent et suppriment les menaces. Maintenez votre logiciel à jour pour bénéficier du meilleur niveau de protection.
  • Ensuite, utilisez des mots de passe forts : assurez-vous que vos mots de passe ne sont pas faciles à deviner.
  • N’ouvrez pas les pièces jointes des courriels provenant d’expéditeurs inconnus : Elles pourraient être infectées par des logiciels malveillants.
  • Ne cliquez pas sur les liens contenus dans les courriels provenant d’expéditeurs inconnus ou de sites Web inconnus ; il s’agit d’un moyen courant de propagation des logiciels malveillants.
  • Enfin, évitez d’utiliser des réseaux WiFi non sécurisés dans les lieux publics. Les réseaux non sécurisés vous rendent vulnérables aux attaques de type man-in-the-middle.

sécurité informatique

Quels sont les métiers de la cybersécurité ?

La cybersécurité regroupe l’ensemble des moyens mis en œuvre pour protéger les systèmes d’information contre les attaques. Les métiers de la cybersécurité sont donc ceux qui permettent de mettre en place ces mesures de protection et de détection des attaques.

Parmi les métiers de la cybersécurité, on peut citer : l’ingénieur en cybersécurité, le chercheur en sécurité, le consultant en sécurité, le responsable de la sécurité des systèmes d’information, etc. Mais allons un peu plus loin sur ce sujet.

Responsable de la sécurité de l’information

 
Les responsables de la sécurité de l’information (CISO) occupent un rôle de haut niveau dans la mesure où ils protègent les données de leur entreprise. Ils gèrent les questions d’informatique et de sécurité. Ils travaillent avec d’autres cadres et experts en sécurité informatique. Ces professionnels doivent se tenir au courant des tendances et des problèmes actuels en matière de sécurité informatique.
 
Les responsables de la sécurité informatique supervisent les aspects opérationnels de la protection et de la gestion des données. Ils élaborent des procédures et des politiques de sécurité de l’information pour les organisations. Aussi, ils gèrent des équipes de professionnels qui identifient et atténuent les menaces à la sécurité. D’autres tâches typiques peuvent inclure l’élaboration de budgets, la réalisation d’audits de sécurité et l’assurance que l’entreprise respecte les lois et réglementations en vigueur.

Cryptographe

 
Les cryptographes aident les organisations à communiquer et à échanger des informations de manière sûre et sécurisée. Avec l’augmentation des cyberattaques et des menaces, la demande de cryptographes qualifiés capables de protéger des informations précieuses peut augmenter. Les cryptographes travaillent généralement pour des agences gouvernementales, des institutions financières et des organismes de santé.
 
Les cryptographes développent et déchiffrent des codes, des énigmes et des cryptogrammes. Ils chiffrent les données en écrivant des algorithmes, des protocoles de sécurité et des cyphers. Aussi, ils décomposent les codes pour décrypter les données et créent des théories de cryptologie. Enfin, ils identifient également les faiblesses, les vulnérabilités et les problèmes potentiels en analysant les systèmes cryptés.
 
Les cryptographes professionnels doivent posséder des compétences avancées en communication, en analyse et en résolution de problèmes. Ils doivent également posséder une variété de compétences techniques en informatique et en TI. Ils doivent comprendre les algorithmes, les structures de données, les multiples langages de programmation et les divers systèmes d’exploitation.

Expert en criminalistique

 
Les experts en criminalistique enquêtent sur les délits informatiques et les cybercrimes et aident les organisations à protéger les données et les informations sensibles. Les tâches typiques de l’emploi peuvent comprendre la formation des employés aux questions de cybersécurité, l’identification des faiblesses en matière de sécurité, l’extraction de données des systèmes et des dispositifs, et la reconstruction des systèmes d’information pour comprendre les violations de données.
 
Les experts en criminalistique travaillent généralement avec d’autres professionnels de la sécurité informatique. Ils remettent souvent des rapports de sécurité aux dirigeants, aux avocats et aux forces de l’ordre. Les employeurs comprennent des organismes gouvernementaux, de grandes entreprises et des cabinets d’avocats. Les personnes ayant un haut niveau d’expertise peuvent travailler comme consultants. Les compétences requises des experts en criminalistique varient selon le poste ; mais comprennent généralement une compréhension avancée des logiciels et du matériel informatiques, des langages de programmation, des systèmes d’exploitation et de la cryptographie.

Gestionnaire d’incidents

 
La réponse aux incidents comprend des emplois tels que ceux d’ingénieur d’intervention, de répondant aux cyberincidents, de répondant aux incidents de défense des réseaux informatiques et d’analyste d’intrusion judiciaire. La plupart des professionnels de la réponse aux incidents répondent aux incidents de cybersécurité et aux violations de données.
 
Ces professionnels améliorent la sécurité globale, les finances et la réputation des organisations. Ils fournissent également une formation en cybersécurité aux employés et détectent les menaces. Les tâches habituelles comprennent l’élaboration de systèmes et de plans pour identifier les violations de la sécurité, l’analyse des risques, l’ingénierie inverse et la rédaction de rapports pour les forces de l’ordre et/ou la direction.

Testeur de pénétration ou penetration tester

 
Les testeurs de pénétration trouvent des vulnérabilités d’accès aux réseaux, les systèmes d’information et les applications web. Ils testent les systèmes de sécurité établis et tentent de prévenir les cyberattaques. Les pen-testeurs les faiblesses en simulant leurs propres cyberattaques sans rendre les données vulnérables ; une pratique parfois appelée piratage éthique.

Administrateur sécurité

 
Les administrateurs de sécurité protègent les entreprises contre les menaces et les attaques de cybersécurité. Ces professionnels occupent des postes de haut niveau et supervisent les efforts de sécurité informatique de leur société. Avec l’aide de leur équipe, ils créent des politiques et des procédures, identifient les points faibles des réseaux, installent des pare-feu et réagissent aux atteintes à la sécurité. Les administrateurs de la sécurité travaillent dans presque toutes les industries qui dépendent de réseaux informatiques.
 
Les administrateurs de sécurité doivent posséder des compétences techniques avancées en matière de cryptage, de configuration de pare-feu et de routeurs, de systèmes d’exploitation et de protocoles. Ils ont également besoin de compétences en communication, en résolution de problèmes et en analyse.

Analyste sécurité

 
Les analystes de la sécurité protègent les données des entreprises contre les cyberattaques. Les analystes de sécurité travaillent pour des organisations des secteurs public et privé dans les domaines des affaires, de la technologie et de la finance.
 
Les tâches typiques de l’emploi peuvent comprendre l’installation de logiciels de sécurité informatique, la réalisation de tests de pénétration, la formation des employés à l’utilisation de processus sécurisés et l’élaboration de procédures et de politiques. Ces professionnels travaillent souvent avec des gestionnaires, des employés et des cadres supérieurs afin d’identifier des plans et des procédures de sécurité efficaces.
 
Les postes d’analystes de sécurité exigent un baccalauréat au minimum dans un domaine comme l’informatique ou les TI. La plupart des analystes de sécurité commencent comme développeurs de logiciels ou programmeurs informatiques et se qualifient pour des postes d’analyste de sécurité après 1 à 2 ans d’expérience. L’obtention de certifications industrielles peut également aider les personnes à se qualifier pour des emplois d’analyste de sécurité.

Architecte sécurité

 
Les architectes sécurité conçoivent, planifient et supervisent des systèmes qui contrecarrent les menaces potentielles à la sécurité informatique. Ils doivent trouver les forces et les faiblesses des systèmes informatiques de leur organisation ; et souvent développer de nouvelles architectures de sécurité. Leurs tâches peuvent inclure la préparation de budgets, l’allocation de ressources en personnel, la gestion d’équipes informatiques et la préparation de rapports.
 
Ces professionnels doivent posséder des connaissances avancées en conception de logiciels et de matériel, en programmation informatique, en gestion des risques et en systèmes informatiques et de réseaux. Les compétences en communication, en résolution de problèmes et en analyse sont toutes très importantes pour cette profession. Les architectes de réseaux informatiques trouvent de nombreux débouchés dans les secteurs de la conception de systèmes informatiques et des télécommunications.

Auditeur de sécurité

 
Les auditeurs de sécurité évaluent et analysent l’efficacité et la sécurité des systèmes de sécurité informatique. Ils possèdent une expertise en cybersécurité, en technologies informatiques et de l’information, et en tests de pénétration. Ils testent les bases de données, administrent les audits, créent des rapports et conseillent les organisations sur les mesures à prendre pour rendre les infrastructures critiques plus sûrs. Les auditeurs de sécurité doivent comprendre les politiques organisationnelles et les réglementations gouvernementales en matière de sécurité informatique.
 
Ces professionnels travaillent généralement comme consultants externes pour des sociétés financières, des organisations à but non lucratif et des entreprises. Les vérificateurs de sécurité travaillent souvent avec d’autres professionnels des TI, des gestionnaires et des cadres.

Consultant en sécurité

 
Enfin, les consultants en sécurité utilisent leur expertise sur les questions de sécurité informatique pour conseiller les organisations sur les mesures de sécurité appropriées. Les tâches typiques de l’emploi peuvent comprendre la recherche de brèches de sécurité potentielles, la supervision de la mise en œuvre de nouvelles mesures de sécurité et la formation des employés pour qu’ils puissent protéger leur organisation contre les risques de sécurité.
 
Les consultants en sécurité doivent posséder d’excellentes compétences analytiques, communicationnelles, informatiques ; et autres compétences techniques.

Sensibilisation, formation, délégation : les experts EXTER vous aident à vous protéger

Vous ne disposez pas de ces compétences au sein de votre société ? Vos salariés ne sont pas assez sensibilisés aux cybermenaces ? Vous souhaitez les former à se défendre contre les cyberattaques ?

Les experts de EXTER sont là pour vous ! Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous !

DEVIS EXTER GRATUIT
Recevez votre devis personnalisé dans la journée

Dites-nous ce qu'il vous faut, on s'occupe de tout !

Demander un devis
Related Posts